Newsletter
Inscription à la newsletter
Newsletter

Installez le plugin Flash9 pour voir l'animation

sextoys

Jeux pour adulte

Art érotique

  Inscrivez vous à notre flux RSS







Banniere 468x60Découvrez notre partenaireBanniere 468x60
Blog Galeries des artistes » Galeries des artistes » Marilyne et la scène fétichiste française (Marquis France, Bal des supplices,...)
27.06.2012 07:56:26

Les récentes interviews concernaient des écrivains érotiques. Aujourd'hui, c'est une toute autre personne que nous avons interrogée : Marilyne s'occupe en effet conjointement de l'organisation de la soirée Bal des Supplices à Lyon, de la traduction du magazine Marquis en français et... de bien d'autres choses comme vous vous en rendrez compte avec les réponses qu'elle a apportées à toutes nos questions !

 

 

Tu t'occupes depuis plusieurs mois de la version française (traduction mais aussi page dédiée aux événements et artistes français) du magazine Marquis. Pour les lecteurs de ce webzine qui n'aurait encore jamais entendu parler de cette revue, peux-tu nous dire en quelques mots de quoi il s'agit ?

 

Le magazine Marquis a été créé en 1994, par Peter W. Czernich. Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, Peter est, depuis plus de 20 ans, un acteur majeur de la scène fétiche : éditeur, producteur de films fétiches, organisateur d’événements, auteur de récits fétiches, et surtout photographe qui a su découvrir et mettre sur le devant de la scène Dita von Teese, pour ne citer qu’elle. Pour revenir à Marquis, c’est le numéro 1 des magazines fétichistes. Il est publié en allemand, traduit en anglais et en français, et même une version russe est disponible sur Internet. Il est distribué principalement en Europe - Allemagne, Grande-Bretagne, France, Suisse, Autriche et les pays d’Europe de l’Est - mais aussi aux Etats-Unis et au Canada. Marquis est publié tous les trimestres, soit 4 fois par an et aborde divers thèmes de la culture fétichiste : la mode et les stylistes, les modèles, les photographes et autres artistes de la scène, des critiques de films et de livres, des rapports de soirées, etc. Marquis magazine est de loin la meilleure revue fétiche de par la qualité de son impression mais aussi de son contenu varié.

 

Marquis france

 

 

Comment t'es-tu retrouvée à traduire un magazine fétichiste ? Pourrais-tu nous raconter ton parcours ?

En 2009, Peter W. Czernich nous a contacté, Julien et moi, pour nous demander de gérer la version française du magazine. Nous avons été très flattés par sa proposition et la confiance qu’il nous accordait. Je suppose qu’il a du voir notre entêtement à vouloir faire bouger les choses dans le milieu fétiche français. Alors évidement, nous avons immédiatement accepté. Il faudrait être fou pour refuser une telle offre ! En plus, ce travail correspond parfaitement à mes compétences. En effet, j’ai obtenu un Master LEA en anglais et en russe à Lyon 3, donc je suis habituée à traduire rapidement et efficacement, et en particulier des articles de presse. Donc nous avons commencé par traduire quelques extraits sous format PDF qui étaient disponibles uniquement sur le web. Ensuite, nous avons décidé de traduire complétement le magazine, de le publier et de le distribuer en France, Suisse et Belgique. Peter m’a également demandé de tenir une colonne Marquis France dans chaque numéro, dans laquelle je peux présenter des artistes français, parler de l’actualité de la scène fétiche en France. Et enfin, en 2010, nous avons décidé de lancer le concours Miss Marquis France.

 

Marquis France, c'est aussi l'élection d'une miss. Qui est-elle ? Que représente-t-elle ?

Notre objectif est, et a toujours été de pousser vers le haut le milieu fétiche français. Pour le Bal des Supplices, nous sommes constamment à la recherche de nouveaux artistes pour se produire sur notre scène. Malheureusement, le milieu fétiche compte vraiment très peu de performeurs français, pour ne pas dire aucun, et bien souvent ils ne se donnent pas pleinement les moyens de réussir. Donc, nous avons lancé ce concours dans un premier temps pour pousser les modèles fétiches françaises à se dépasser, à donner le meilleur d’elles-mêmes, à se fixer des objectifs et surtout leur donner la possibilité de réaliser autre chose qu’une simple photo. Et le second objectif de Miss Marquis France, c’est de promouvoir la scène française à l’étranger. La France est tout de même le pays de la Mode et de l’extravagance, et c’est dommage que notre scène fétiche soit aussi peu développée.

 

Je ne trouve pas le magazine Marquis France chez mon buraliste. Où puis-je le trouver ?

 

Pour le moment, vous pouvez trouver Marquis dans nos boutiques partenaires : le Bal des Ardents et à MBA – Marquis Body Art à Lyon, Humus Librairie à Lausanne, Ô Lapin Vert à Grenoble et au Love Shop de Lady SM à Saint Brieuc. Nous souhaitons continuer à le distribuer dans les librairies indépendantes, les magasins goths, les sexshop et les boutiques en ligne. Dès que nous avons un nouveau partenaire, nous l’annonçons sur nos différents sites Internet et nous mettons tout en œuvre pour faire sa promotion.

 

La ville de Lyon peut s'enorgueillir d'accueillir chaque année en septembre l'une des plus grandes manifestations françaises fétichistes, à savoir le Bal des Supplices. Comment cet événement a-t-il été créé ? À quel moment ? Qui en est à l'origine ? Qu'y trouve-t-on ? Que n'y trouve-t-on pas ? Qui y recevez-vous ? Que peut-on y faire ? Pourquoi y vient-on ? Que rêveriez-vous d'y faire ? Bref... nous sommes curieux, dis-nous tout !

 

Il y a 8 ans, nous avons décidé, mon fiancé Julien et moi, de créer un événement fétiche et BDSM : le Bal des Supplices. Nous avons voulu apporter quelque chose de nouveau à la scène BDSM et fétiche française : un événement de qualité, avec divers espaces : un coin clubbing pour se défouler sans tabou sur la piste de danse sur une musique mixée par des DJs professionnels, un coin rencontre où on peut siroter de bons alcools sur des fauteuils confortables, un coin plus sexy avec son donjon où on peut trouver du mobilier SM propre et entretenu, une scène qui accueille des performeurs internationaux avec un son et un éclairage de haute qualité le tout pour éblouir les fétichistes. Bref une soirée fétiche où règnent le respect, la qualité, la luxure, la convivialité et l’extravagance. De plus, Lyon, capitale du libertinage, se devait d’avoir son événement fetish et BDSM ! Depuis toutes ces années, nous accueillons de nombreuses personnalités de la scène fétiche : Torture Garden, Suka Off, Kumi Monster, Maîtresse Sandra, Valentina Fetish Doll, Lukas Zpira, Satomi, Morrigan Hel, Marquis Fashion, HMS Latex, HW Design, Rubear, et cette année nous attendons la nouvelle modèle fétiche qui fait fureur Ophelia Overdose.

 

Bal des supplices
 

 

Des questions pratiques aussi : La date de l'édition 2012 est-elle déjà connue ? Dans quel lieu l'événement a-t-il lieu ? Y a-t-il un dress code ? Où et quand peut-on réserver ses places ?

Cette année, nous organisons un weekend fétiche sur 4 jours, du 27 au 30 septembre. Au programme : café littéraire avec Agnès Giard, une soirée Body Modification à MBA – Marquis Body Art, le Fetish Market avec l’élection de Miss Marquis France, le Bal des Supplices - où vous pourrez voir une performance shibari aérienne réalisée par Aurore Petite Sukub - un happening fétiche organisé par l’association Polizei Klub et un après-midi SM dans le nouveau club BDSM le Mistik. Les préventes sont disponibles sur notre boutique en ligne mais aussi dans nos magasins partenaires comme le Bal des Ardents et MBA – Marquis Body Art. Toutes les informations sont disponibles sur notre site Internet www.baldessupplices.com

 

Qu'est-ce que le Fetish market ? Où et quand a-t-il lieu ? Quels en sont les exposants ?

Depuis 3 ans, nous avons lancé le premier et unique Fetish Market en France. C’est une expo de créateurs, on y trouve des stylistes latex, des créateurs d’accessoires SM, des dessinateurs fétiches, etc. Cette année, nous aurons entre autres Sërinde Corsets, Nagoï et les Anges Déchues. Là encore, notre objectif est de promouvoir les créateurs français, les aider à se faire connaître et permettre aux fétichistes de trouver leur bonheur. C’est également à ce moment, où se déroule le concours Miss Marquis France.

 

Marquis France, le Bal des Supplices... mais aussi un magazine en ligne nommé TendanSMag, qualifié de « magazine des sexualités alternatives ». Qu'est-ce que pour toi une « sexualité alternative » ?

Sexualité alternative, c’est découvrir le sexe de manière différente : bondage, domination et soumission, petboy, libertinage, mélangisme, bisexualité, fétichisme de matières (latex, zentaï, cuir…), de parties du corps (pieds, seins, cheveux, mains…). Bref, il y a tellement de choses à dire sur ce domaine, qu’il nous paraissait indispensable de créer un webzine dédié à toutes ces sexualités.

 

TendanSMag

 

Que trouve-t-on dans ce webzine TendanSMag ? Au vu des lettres majuscules, nous pensons au sadomasochisme, mais ce mot « tendance » nous déroule alors. Quelle est l'orientation du magazine, de quoi traite-t-il ?

TendanSMag est donc un webzine entièrement en français sur le fétichisme, le BDSM. A travers ce projet, nous cherchons à tenir informer les fétichistes, libertins, soumis… sur l’actualité du milieu. Nous souhaitons leur communiquer les soirées, leur faire découvrir des stylistes, des objets sexuels insolites, des romans SM, les tendances du milieu à travers des dossiers spéciaux, etc. Pour pouvoir créer un milieu riche, il me paraît important de permettre aux personnes créatives de pouvoir s’exprimer grâce à notre magazine. 

 

Si tu te projettes dans cinq ans, comment imagines-tu les sites dont tu t'occupes, le magazine Marquis France, le Bal des Supplices ? Quelles innovations te plairait-il d'apporter ? Imagines-tu un engouement plus important pour ces sites, magazines et événements ?

Oula… Si je regarde d’abord les 5 années qui viennent de passer, je me dis que nous avons fait beaucoup de chemin ! Il y a 5 ans, je revenais de Russie, j’étais encore étudiante, je jonglais avec le Bal des Supplices et mes cours (pas toujours facile). En 2006, Torture Garden venait pour la première fois en France. Puis en 2007, on organisait le Bal des Supplices sur la Plateforme, qui est quand même un lieu incontournable de la nuit lyonnaise. On a été les premiers en France à sortir les soirées fétiches de l’underground et à les mettre sur la place publique, enfin sur les nouveaux quais du Rhône. D’ailleurs on a projeté notre logo BDS sur l’Hôtel-Dieu, je pense que cela n’aurait pas déplu à Rabelais ! Aujourd’hui, le Bal des Supplices a clairement pris beaucoup d’ampleur, nous avons TendanSMag qui est devenu une référence, et nous participons à Marquis. Bref le bilan est très bon. Donc je suppose et j’espère que dans 5 ans, les choses auront encore plus évolué. Pour TendanSMag, cette année nous lançons les reportages vidéo, ce sera encore une première pour le milieu fétiche français. J’espère que nous allons continuer à créer des sites web, produire des artistes fétiches français, car comme je l’ai dit notre objectif est de développer notre scène et surtout la promouvoir à l’étranger. Je souhaite développer nos différents projets : studio, latex et vidéo, et le drone, même si cela n’a rien à voir avec le milieu fétiche. Nous réalisons des vidéos et des prises de vues aériennes avec un drone. Mais nous avons tout de même utilisé le drone pour réaliser le trailer du Bal des Supplices, la première vidéo fétiche avec un drone ! Bref, nous avons plein de projets, plein d’idées, et j’espère que nous allons réaliser tous ces objectifs, et que bien d’autres encore surgiront.

 


Publié par steph
Ecrire un commentaire


If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.
 
Commentaires#6 Posté le 30.07.2012 03:36:13 par (3 posts)

Auth

In the past 2 years we've offered three types of cnronactitg to our clients: fixed-price with a guarantee; combo,T&M for analysis and fixed-price implementation; and, T&M. Not once has any company taken us up on the either the fixed-price or combo offer.We work with the biggest companies in the world auto manufacturers, worldwide insurance, banks, utilities. We do IT service and asset management consulting. The work we do helps them cut costs and can't be considered to give a competitive advantage otherwise. Therefore, it is to the company's advantage to adopt (to the extent possible) the industry standards for the processes we implement. Each time we get refused, I ask why they don't want something other than a T&M contract. Each time, the answer is the same that's their policy. It will be a while, I think, before the purchasing and contract people in companies adjust to a new paradigm. (sorry, couldn't resist )

Commentaires#5 Posté le 27.06.2012 11:33:35 par (3 posts)

Clap clap !

Félicitations pour tout ce travail et cette évolution !
Longue vie au BDS !

Commentaires#4 Posté le 27.06.2012 08:36:44 par (3 posts)

Super !

Tr??s bon interview :) On en apprend des choses !