Newsletter
Inscription à la newsletter
Newsletter

Installez le plugin Flash9 pour voir l'animation

sextoys

Jeux pour adulte

Art érotique

  Inscrivez vous à notre flux RSS







Banniere 468x60Découvrez notre partenaireBanniere 468x60
Blog Galeries des artistes » Galeries des artistes » Les mots du plaisir
27.09.2007 15:49:06

Les mots pour jouir

Attention, manier les mots crus en faisant l'amour n'est pas chose simple. Tout est question de complicité, de feeling, de timing, de justesse, de dosage et de connaissance de l'autre. Et, ce qui peut paraître paradoxal, de respect !

Un "petite salope" prononcé à un moment inapproprié pourrait tout gâcher et bloquer votre partenaire, tandis que lancé à un autre moment pourrait l'envoyer au septième ciel. Pour certaines, il faut user des mots crus avec modération pour d'autres, il faut au contraire ne pas hésiter à se laisser aller pleinement. Neoplaisir a ce mois-ci mené l'enquête sur ces mots qui font jouir mais qui peuvent aussi  faire fuir.


La très grande majorité des femmes apprécie que leur partenaire parle pendant l'acte sexuel. Mots d'amour, mots tendres, mots doux…  Mots pour les rassurer, les caresser, mots pour les aimer.  Parmi elles, et après le stade des préliminaires, elles sont un peu plus d'un tiers à être adeptes des mots plus coquins, voire crus.

 

Si elles ont parfois du mal à en prononcer, elles-mêmes, par contre, elles adorent les entendre de la bouche de leur partenaire.
Quant aux hommes, ils se laissent aller volontiers. Jean-Marc, par exemple, 44 ans, a été pendant longtemps un adepte de l'amour par téléphone : " Je n'ai jamais trompé ma femme autrement que de manière verbale. Il y a quelques années, il m'arrivait assez régulièrement de rechercher sur Minitel des femmes pour faire l'amour par téléphone. Cela marchait assez bien. C'était un peu une sorte de phénomène de société et j'ai eu des dizaines de maîtresses téléphoniques. La plupart des femmes avec qui j'ai eu de telles relations me réclamaient des mots très crus, très hard. Chacun se masturbait de son côté et se laisser emporter par le plaisir des mots. Celui de les dire ou celui de les entendre."

 

Les psychanalystes n'hésitent pas à dire que l'érotisme est né avec le langage. Que l'homme, avec le langage, est passé de l'état "nature" à l'état "culture" et qu'à partir de là, sa sexualité a perdu sa seule vocation de reproduction. Elle est devenue ludique et l'homme a découvert la jouissance et le plaisir. Faire l'amour est un échange, c'est aussi un échange verbal.

 

Agnès a 36 ans et habite dans la Drôme. Elle a découvert le plaisir grâce à un homme qui, pour la première fois l'a injuriée en faisant l'amour : " J'ai été mariée pendant plus de huit ans et je me croyais totalement frigide et incapable d'arriver jusqu'à l'orgasme.  Je n'avais aucune excitation et aucun plaisir à faire l'amour. J'ai divorcé et quelques mois plus tard, j'ai rencontré Jacques qui avait onze ans de plus que moi. La grande nouveauté pour moi était que cet homme me parlait en me faisant l'amour. Au début, durant les préliminaires, il se montrait  très doux avec moi et me parlait avec des mots tendres. Puis, le plaisir montant, son langage, sans être vraiment grossier; devenait un peu plus cru."

 


Les mots agissent sur l'imaginaire de chacun. Une majorité d'homme (52 %) regrette que leur compagne soit trop silencieuse et si peu expansive d'un point de vue verbal durant l'acte. Ce n'est pas le cas d'Alice pour qui les mots ont un étonnant pouvoir sur son excitation et sur la violence de ses orgasmes : " J'adore ça, en entendre, en dire. Des mots très  crus, des mots tabous. Dans la vie de tous les jours, je suis à l'opposé : timide, réservée. Dans un lit et avec mon copain qui a 24 ans comme moi, j'aime dépasser mes limites. Et  j'ai l'impression que ce sont les mots que j'entends et que je prononce qui déclanchent mon orgasme."

Elles aiment, elles n'aiment pas ou elles détestent…


Nous avons fait un petit sondage sur les mots coquins ou les mots un peu plus crus que les femmes aiment entendre ou bien, ceux qu'elles détestent.  A noter qu'il faut faire une différence avec les mots qu'elle apprécient dans le langage verbal et ceux qui peuvent les émouvoir dans le langage écrit. Ce ne sont pas forcément les mêmes. Voici donc un petit lexique du dialogue amoureux qui, messieurs, pourra vous être très utile…

A propos du sexe de l'homme :
Les synonymes qu'elle aiment entendre : queue, bite, sexe.
Elles n'apprécient pas trop où elle détestent : braquemart, zob, chibre, nœud,  pine, gourdin, dard. Le mot verge leur parait un peu trop médical, tout comme le mot membre qui ne les inspirent pas trop. Attention, les métaphores comme "bâton d'amour" pourrait les faire éclater de rires. En pleins ébats, cela risquerait de vous faire perdre vos moyens… A éviter, donc ! Pour le reste, couilles, ça passe. Grosses couilles, ça passe moins. Tout est dans la nuance. Quant à burnes, paquet, testicules… Il y a peu d'amatrices. Ne tentez pas un "roubignoles", elle aurait de la peine pour vous.

A propos du sexe de la femme :
Jouez la simplicité.  Elles aiment : chatte, minou. Moule est à éviter. Quant à vagin et vulve, là encore, elles jugent les deux termes un peu trop tirés du vocabulaire médical. Pachole et chagatte ne les emballent pas vraiment… Tout comme les métaphores du style "puits d'amour", grotte, antre, etc. Ne cherchez pas l'originalité, ce n'est pas toujours payant.

A propos des seins :
Préférez nichons, à mamelles ou à miches, il n'y a pas photo. Seins et poitrine vont très bien aussi. Lolos, bof ! Téton est également plus apprécié que tétine. Les bouts, c'est pas mal non plus.

A propos de l'anus :
Anus et cul marchent très bien. Petit trou, aussi. Rondelle, bof ! Œillet et rosette n'auront aucun succès. Avec rectum, elles se croiront chez leur médecin.  Trou de balles est à proscrire. L'anus étant un zone assez tabou pour de nombreuses femmes, parlez en avec des termes délicats et préférez l'expression "lécher le petit trou" ou "lécher entre les fesses" à "manger ou bouffer le trou du cul".  Les métaphores style "feuille de rose" ne sont pas toujours efficaces et plutôt réservées au discours écrit.

A propos de l'acte sexuel :
Vous avez le choix avec : prendre, pénétrer, baiser, posséder.  Evitez les expressions comme tirer, enfiler, sauter, niquer, culbuter qui sont plutôt réservées à vos discussions de comptoir entre copains. Farcir est à proscrire. Limer n'est pas toujours le bienvenu…

A propos de la fellation :
Elles adorent le mot pipe tout comme le mot sucer mais elles pourraient faire la grimace si vous leur parlez de vous bouffer la queue. Bien placé, le mot pomper peut avoir du succès mais le mot fellation, un peu trop aseptisé à leur goût,  ne les excite pas vraiment. 

Les métaphores comme "régale-toi avec mon esquimau", ou " c'est l'heure de ta sucette",  leur déclanchent immédiatement une douloureuse crise de migraine. Gâterie, ça peut se dire avant mais pas pendant.

A propos de la sodomie :
Le terme sodomiser leur convient tout à fait. Elles aiment aussi l'expression "prendre par-derrière" et, pour certaines, les mots comme enculer ou baiser par le cul peuvent avoir une influence très positive sur leur libido. Gardez l'expression "niquer le cul"  ou "casser le cul" pour vos sorties au stade et vos soirées de match de foot.

Les expressions qui cassent tout :
Tu la sens bien, chérie, tu es vraiment bonne, tu suces comme une reine, tu es super gaulée, je te prépare une grosse giclée,  je vais te la fourrer jusqu'aux amygdales, t'as vu la trique que je me tiens, lèche-moi les, burnes, je vais te défoncer comme une grosse chienne…

Les mots qui les font jouir :
Petit avertissement quand même. Si certaines femmes  arrivent à être au bord de l'orgasme dès qu'elles se font traiter de petite salope, c'est à l'homme de sentir le moment opportun pour employer ce style de terme. Si vous balancez ça dès les préliminaires, ça risque d'écourter la petite soirée sympa à laquelle vous vous prépariez. Donc, tout est question de justesse et de timing. A vous de voir, nous ne serons pas à votre place, une fois au lit avec votre compagne.

 

Elles adorent : salope ou petite salope. Parfois même, grosse salope (il faut qu'elle soit très excitée). Chienne ou petite chienne. Mais sale chienne peut les horrifier, comme quoi… Préférez le qualificatif "petite" à "sale". Elles apprécient le mot bander dans des expressions toutes simples comme "tu me fais bander comme un fou", "tu me fais bander très dur". Cela les rassure, même. N'hésitez pas à répéter des "j'aime ta chatte", "j'aime tes seins", "j'aime tes fesses !". Cela flatte leur narcissisme. Les femmes adorent les compliments mais surtout, évitez de les comparez à une autre, du style : " tu suces mieux que ma dernière copine". Ne surtout jamais leur rappeler qu'il y a eu des précédentes...

 

Enfin,  éviter surtout des expressions comme morue, pouffiasse, traînée… Soyez crus, oui, mais jamais vulgaires ! Crus mais toujours respectueux ! Ben oui, c'est possible...
 


Publié par neomaster
Ecrire un commentaire


If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.
 
First | Previous | Showing comments 11 to 16 of 16
Commentaires#22 Posté le 14.09.2008 12:41:23 par (16 posts)

Re: Les mots du plaisir, les mots qui font jouir...

c'est bien beau, mais quels sont les mots que les hommes préferent?

Commentaires#21 Posté le 09.09.2008 22:48:28 par (16 posts)

Mouai

Personnellement me faire traité de salope pendant l'acte est un truc qui me braque qui me braque totalement.
Mais apr??s tout chaque fille est différente et je ne représente surement pas la majorité.

Commentaires#20 Posté le 08.07.2008 10:53:16 par (16 posts)

salope

Bite !

Commentaires#19 Posté le 14.04.2008 10:40:27 par (16 posts)

Safebutnotoft

Je préf??re sale chienne que petite chienne pour ma part.
Plus sexuel. Et plus polisson.

tr??s bon article !
Bises

Commentaires#18 Posté le 12.12.2007 15:30:00 par (16 posts)

Re: Les mots du plaisir, les mots qui font jouir...

Je trouve ca assez instructif meme si je pense qu'il y a un petit frein a la rélité... Peut-etre dis-je ca parce-que je suis un homme mais il me semble que certaines expressions à la limite du vulgaire ou même carrement vulgaires peuvent avoir un certain effet... Apr??sn, tout est affaire d'affection, de complcité et de gout.Mais je trouve l'article assez pertinant, je ferrai gaffe... ;)
Merci!

Commentaires#17 Posté le 30.09.2007 07:54:09 par (16 posts)

J'ai adoré!

Bravo pour cet article si juste et plein d'humour !
:)
Délice

First | Previous | Showing comments 11 to 16 of 16