Newsletter
Inscription à la newsletter
Newsletter

Installez le plugin Flash9 pour voir l'animation

sextoys

Jeux pour adulte

Art érotique

  Inscrivez vous à notre flux RSS







Banniere 468x60Découvrez notre partenaireBanniere 468x60
Blog Galeries des artistes » Near death experience...
10.03.2008 09:32:25
Near death experience... Near death experience...
ou tentative de meurtre par orgasme multiple.  Le rasoir traçait une tranchée de chair dans la neige savonneuse, il scrutait le miroir mais ses pensées n’étaient pas synchronisées sur ses mouvements, il était ailleurs... plus exactement entre ses jambes à elle. Il soignait son rasage et affinait sa stratégie : ce soir, il serait hors de question de se laisser désarçonner. Il allait pratiquer le cunnilingus comme certains embrassent la mort …

(Quelques heures plus tard)

... il lui caressait doucement les seins tout en entamant un slalom ponctué de baisers vers son pubis. Il percevait les secousses de sa ceinture abdominale comme autant de petits orgasmes musculaires, il s’attarda au creux d’aines érogènes (alors que l’Aisne géographique est tout sauf érogène... Excepté si vous avez trouvé « Délivrance » érotique...) avant d’attaquer l’ascension du mont de Vénus qu’elle avait, dans une délicate attention, débroussaillé afin d’éviter tout risque de feux ...de barbe.

Le massif pubien surplombait une vulve à la chair frémissante et douce comme un lit de fumerie d’opium. Il sentait la fréquence des spasmes musculaires se modifier, les gémissements se faisait plus profonds, plus menaçants aussi… Il ressentait cette sensation de menace diffuse à chaque fois qu’il lui procurait du plaisir de cette manière… la menace implicite de terribles représailles si il lui prenait l’envie de stopper son entreprise…Etrange comme le plaisir féminin peut effrayer…

La jouissance de sa femme [1] lui donnait l’impression qu’elle regardait, à chaque fois, par le Judas de la porte du Paradis… Mais voilà que l’adverbe affirmatif [2] se faisait plus présent, son bassin était en pleine possession démoniaque ; il savait que ses cervicales allaient être soumis à un crash-test imminent, il renforça les prises de ses mains sur ses cuisses et sentit/entendit le shoot d’endorphine exploser dans le corps soudé à sa bouche… Il avait l’impression qu’il franchissait le Cap Horn avec une bouée-canard, elle criait, semblait souffrir et y prendre plaisir… Il s’agrippait à ses cuisses comme au radeau de la Méduse… Elle le suppliait d’arrêter… mais il ne comptait pas obéir… Dans un dernier effort, elle supplia encore et le repoussa de son milieu en lui frappant sur le crâne !

Quelques soubresauts érotiques plus tard, ses petits sacs séminaux vides et ses artères tapissées de cholestérol prêtes à péter, il lui posa la question :-         Pourquoi m’as-tu frappé ?-         Quoi ?! Ben oui... Tu m’as fracassé l’occiput en pleine exploration buccale !-         Noooon !!!! Je suis désolée... -         C’est un minimum... -         Oui, mais c’est de ta faute aussi ! C’est trop dur à supporter... -         L’ingratitude est une de tes qualités... -         Arrête ! Tu ne peux comprendre... dit-elle un sourire contrit sur les lèvres. Tu t’accroches comme un poulpe libidineux alors que je suis à la limite d’une « Near death experience »... C’est un réflexe de survie au fond...Qu’ajouter de plus...l’enfant bulle
 
[1] la seule qu’il connaissait vraiment au fond … à par quelques navigations moites à visionner des couples copulant dans la mauvaise lumière de caméscope acheté à crédit pour leur anniversaire de mariage, il ne savait de l’orgasme féminin que ce qu’elle avait bien voulu lui montrer…et c’était fascinant[2] « oui »… Tas de sous-culturés grammaticaux !
Proposé par L'enfant bulle