Newsletter
Inscription à la newsletter
Newsletter

Installez le plugin Flash9 pour voir l'animation

sextoys

Jeux pour adulte

Art érotique

  Inscrivez vous à notre flux RSS







Banniere 468x60Découvrez notre partenaireBanniere 468x60
Blog Galeries des artistes » Pas sage
08.03.2008 15:48:09
Pas sage
Pas sage

 

De ton passage
dans la nuit..
je n'ai rien su..
rien en apparence..
tout, en vérité...
ce souffle dans la voie de mes rêves
un halo précieux dans le creux de mes désirs
une voix silencieuse raisonnant sur ma peau...

pourquoi mon pouce c'est t-il retrouvé suçoté dans ma bouche,
pourquoi mes cuisses largement ouvertes..sous les draps,
cette humidité sur mes lèvres gonflées...
des sensations douces et lancinantes sur la chute de mes reins...
mes seins criant en coeur, ton nom dans mon sommeil...

et dans mon ventre, une sourde envie,
de tes regards soutenus d'un va et vient

..un songe...

Je sais, dans l'ombre de la nuit,
nos rêves se mélangeant,
que les fantômes de nos cris se côtoient sans trêve...

L'écran géant de notre cinéma,
sous la veilleuse douce "illuminant" nos sièges,
baignés du son d'un film que nous ne regardons pas,
signe notre rencontre, ce fluide incertain,
d'une perle d'un souffle envoûtant.

c'est un instant posé,
entre nos deux quotidiens ,
que sont nos vies, en dehors de cette salle, choisie par nous.

Ce pan de moi
que tu cherches à dévoiler!
l'éclat bleu de tes yeux
qui métallisent et vrillent en même temps
le feu "déglacé" coulant dans mes veines!
la clameur de tes mots...
la chaleur de tes ombres..

je ne t'aimerai jamais autant
que dans le clair obscur
de nos fantasmes!
et l'envol des mots qui nous étourdissent!

Jamais non plus, ne me sentirai plus belle ,
que de tes mains dégrafant mon corsage,
soulevant à peine un voile
dénudant de peu,
le sein que tu veux mordiller
le creux d'une cuisse qui te livre mes secrets
une épaule ronde, qui enivre tes regards...

je sais ton désir de m'effeuiller à petit feu...
Nos regards dans la pénombre
dévisageant l'âme de nos flammes,
moi en retenue explosive,
toi en rut, déjà,
ordonnant sous tes gestes sages
le présage d'un vol de moi,
la tempête qui suivra ce calme apparent...

et de me mettre à genoux devant toi,
mes soies abaissés, déshabillant mes pudeurs,
ce peut-il que tout mon corps soit en érection,
de sentir poindre ton sexe gorgé de sang vif,
à l'orée de ma bouche entrouverte?
et te défiant du regard,
cherchant à esquiver ce trop plein qui m'effraie,
je puisse jouir de prendre ta verge dominante
et la laisser me faire l'amour,
en vas et vient pressants,
tes yeux m'invitant expressément de continuer...

tes mains chaudes et fermes dégagent mes cheveux
intimant l'ordre à ma bouche
de faire monter ta sève,
d'assouvir tes désirs qui sont les miens..

Et tourne la ronde de nos fantasmes
et tourne ma tête,
quand j'imagine la folle nuit,
qui va me découvrir attachée
de lanières douces sous tes désirs "brut"

Et de survoler l'emboîtement de l' union de nos rêves,
et de pénétrer le coeur de ce qui vit au plus profond de nos dérives...
me donne le tournis des pentes "du grand huit"...
enfin te laisser boire à la source de mes gémissements...
enfin me laisser le droit de fondre le vert noisette de mes yeux,
au métal du bleu des tiens,
fouillés de nos laves...

Que viennent à tes passions, ma reddition pour toi,
qui enveloppe nos sens d'orgasmes,
ces petites morts , qui nous font renaître encore et encore...

De ton passage dans la nuit...
où se mélangent et s'embrasent
les volutes de nos hologrammes inventés...
il me reste trace, d' un fluide brûlant entre mes cuisses...








Proposé par joeailes