Newsletter
Inscription à la newsletter
Newsletter

Installez le plugin Flash9 pour voir l'animation

sextoys

Jeux pour adulte

Art érotique

  Inscrivez vous à notre flux RSS







Banniere 468x60Découvrez notre partenaireBanniere 468x60
Blog Galeries des artistes » A l'improviste.
11.04.2008 11:02:57
A l'improviste.

 A l’improviste

 

Je prépare les valises. Sans grande conviction. J’adore les voyages, mais les motivations ne sont pas les mêmes que mon conjoint. Lui arrose copieusement ses soirées en compagnie d'amis (ou amies) d'un soir. La journée, il récupère allongé sur la plage. Bien sûr, j’adore les soirées, mais j’ai besoin d'air et d'espace la journée. Ou alors est-ce le temps gris aujourd’hui qui assombrit mon moral ?

 

Le jour du départ approche et je suis presque indifférente à ce voyage. Nous avons choisi une semaine dans les îles pour le mois de février. Belle brochure et charmante hôtesse à l'agence de voyage. Mon tendre n'a pas été indifférent au décolleté de la demoiselle. D'ailleurs elle ne s'y était pas trompée et avait largement usé de son charme. Mais je n’en veux à aucun des deux. Cette jeune femme faisait son travail, et je connais le tempérament influençable de mon tendre pour tout ce qui se conjugue au féminin. Ce côté « grand enfant » est attachant. C’est pour ça que je l’ai choisi.

 

Notre bungalow est très bien situé. Confortable, bordé de palmiers. Un petit vent marin fait office de climatisation naturelle. L’instant est agréable. Le soleil et le ciel bleu me réconcilient avec ce séjour. Première sortie vers la plage. Allongée, j’imagine notre semaine. Visites, sorties. J’adore les rencontres, l'imprévu. Je suis très attentive à l'harmonie des paysages et des couleurs. Je veux profiter de ce petit paradis sur terre. Reste à vaincre l'inertie de ma moitié. Il somnole déjà telle une couleuvre.

 

Je suis en pleine exaltation créative quand je remarque un homme allongé à quelques mètres. Il est sexy, grand, viril. Ses cuisses puissantes et ses fesses rebondies m’excitent. Il a de larges épaules. Je le dévore des yeux. Avec gourmandise. Bizarrement, il tourne le dos à une ravissante femme blonde étendue sur une serviette rose juste derrière lui. Probablement sa compagne. Que ce rose est affreux. Non ... vulgaire. Comment peut-on avoir aussi peu de goût ? Soudain nos regards se croisent. Il est beau.

 

Ses cheveux châtain foncé contrastent avec ses yeux d’un bleu limpide. Je ne parviens pas à détourner les yeux. L'homme esquisse un sourire. Il m’excite. Ma respiration s'accélère. Je sens mes tétons pointer. Je lui souris à mon tour. L'homme me sourit plus largement. Son sourire est généreux, sincère, chaleureux. Il dégage un air coquin, joueur. Je ne sais pas pourquoi. Mais j’adore. Je succombe totalement à son charme. J’ai envie de lui. Mon bas ventre me donne des sensations. Mon sexe est humide de désir.
 

Lui comme moi sommes accompagnés et cet interdit renforce mon excitation. Les formes de son maillot de bain laisse deviner un beau sexe de mâle. J’ai très envie de lui. J’écarte très légèrement les cuisses pour lui laisser deviner mon petit jardin secret. Je veux sentir sa peau contre la mienne, sentir ses grandes mains me caresser.

 

J’ai des frissons. Tout mon corps désire cet homme ardemment. Je me retourne alors et regarde mon conjoint. Il dort. Je me lève et marche en invitant du regard l'homme à me suivre. Il fait de même. Il me suit.

 

Je marche le long de la plage. Le frottement de mon clitoris tout dur sur ma petite culotte est délectable. Chacun de mes pas me fait jouir. Sentir la présence de cet inconnu à quelques mètres derrière moi est si excitant. Je me dirige vers l’extrémité de la plage. Les arbres me paraissent plus verts, les fleurs plus colorées, le ciel plus bleu.

 

Je m'enfonce dans la végétation luxuriante. Je suis au bord de l'orgasme. Je jouis de nouveau. Intensément. Je ne peux retenir un petit cri de bien être. Je m’allonge au pied d’un palmier. Ma petite culotte est trempée, avant même qu’il ne m’ait touchée. Il arrive. Il s’approche. Il se baisse et pose un doux baiser sur mon nombril. Puis il m’embrasse. Sa langue m’envahit. Je suis toute à lui.

 

Il me caresse le corps avec ses lèvres. Il descend vers mon bas ventre. Il me caresse avec sa langue le long de ma petite culotte. Le léger vent me rafraîchit et me fait jouir. Il soulève alors délicatement ma petite culotte. Sa langue explore ma toison pubienne. Il me lèche les lèvres. C’est bon. Je jouis.

 

Je sens qu’il est excité par le parfum intime de ma vulve. Il monte et descend le long de mes lèvres avec sa langue. J’ai terriblement envie de son sexe viril en moi. Je mets la main sur son sexe. Il est tendu, dur. Je le caresse. Son membre est beau et long.

 

Il plonge alors sa langue dans ma petite vallée intime. J’ai chaud. Très chaud. Il excite mon clitoris et plonge dans mon vagin. Je suis au bord de l’orgasme. Il poursuit son exploration intime tout en me retirant la culotte. Je baisse alors son maillot et découvre en totalité son bel organe puissant.

 

Je jouis, je jouis, je jouis, je jouis … Je veux son sexe en moi. Oui. Tout de suite.

 

Je l’invite à me pénétrer. Il approche de moi et me pénètre enfin. Son sexe est dur, large, puissant et doux à la fois. La pénétration me fait jouir de plus belle. Il me pénètre toujours plus profond. Je jouis infiniment. Mes idées se brouillent. Ma vue se trouble. Tout est plaisir. Je tremble de bonheur.

 

Les chants des oiseaux se mélangent en une symphonie voluptueuse. Je crois que je pousse de petits cris. Je ne sais pas. Je ne sais plus. Je m’abandonne. C’est bon. Chacune de ses caresses est douce et érotique. Il émet de petits râles et je sens soudain qu’il atteint le plaisir. Je sens en moi sa chaleur.

 

Nous restons de longues minutes enlacés, encore l’un dans l’autre. Le contact de sa peau contre la mienne est bon. Son sexe reste tendu et mon vagin tout offert à lui ne veut plus le quitter. C’est doux, chaud. C’est tendre. J’aime cet inconnu. J’aime son sexe de mâle.

 

Puis nous nous séparons.
Demain peut-être pourrons-nous faire l’amour. A l’improviste.

 


Proposé par foxciz