Newsletter
Inscription à la newsletter
Newsletter

Installez le plugin Flash9 pour voir l'animation

sextoys

Jeux pour adulte

Art érotique

  Inscrivez vous à notre flux RSS







Banniere 468x60Découvrez notre partenaireBanniere 468x60
Blog Galeries des artistes » Concours d'écriture érotique 2012 » Concours d'écriture érotique 2012 - texte 19 d'Ysalis K.S.
15.05.2012 09:30:03

Le concours d'écriture se termine en fin de journée. Serait-ce la dernière participation ? Il s'agit en tout cas de la 19e à ce concours. Le texte, écrit par Ysalis K.S. s'intitule Toute en nuances.

 

 

 

6h15. Bientôt, le jour allait se lever. Par la fenêtre ouverte, le vent, caressant et léger, rafraîchissait la pièce et me faisait doucement frissonner. Sensation agréable et apaisante.

J'étais allongée tout contre mon amant endormi ; c'était notre première nuit ensemble. Nous avions décidé que nos rencontres resteraient des heures hors du temps, volées à notre quotidien. Grâce à ces retrouvailles incertaines, parfois dans l'urgence, le désir ne serait jamais terni par nos vies monotones et pourtant trop agitées. Cela dit, souvent, nous prenions aussi le temps de disserter sur divers sujets... Après avoir été diabolique, Gabriel devenait mon ange.

Je repensai à ce qui m'avait amenée dans ce lit. Tout avait commencé avec un message reçu un soir, suite à une après-midi particulièrement intense. « Tu me plais à chaque fois un peu plus. Chaque visite apporte une nouvelle couleur... et je les aime toutes », m'avait-il écrit. J'avais alors imaginé quels pouvaient être ces camaïeux, et avais décidé d'instaurer un jeu pour nos prochains tête-à-tête : Gabriel devrait deviner mes attentes, envies et émotions à la couleur de ma lingerie. Je lui avais exposé mon souhait et il avait accepté, intrigué.


Il avait été à la hauteur de mes espoirs. Il aimait m'effeuiller lentement, se donnant le temps de me découvrir pour me redécouvrir, toujours différente.

Un jour, en dentelles couleur crème, telle une jeune mariée, j'avais prétendu ne vouloir que de la tendresse, de la délicatesse. On aurait presque pu croire à ma pureté. De ses lèvres douces et ourlées, mon partenaire m'avait offert une parenthèse rafraîchissante. Et m'avait privée de certains plaisirs qu'il avait fait mine de juger trop osés. Telle était prise qui croyait prendre !

Une autre fois, je m'étais imaginée rose bonbon. Bonbon à croquer ? Seins sucrés à lécher, et tactiques gourmandes incitant à sucer... Roses aussi, les marshmallows complices de nos amusements.

Broderies chocolat ? Chocolat, pour plus de sensualité encore : nos souffles et nos langues mêlées, les mains de mon amant pour d'exaltantes caresses. Le goût de sa bouche, le parfum de sa peau, et les frissons qu'il avait fait naître chez moi. Ce jour-là, il m'avait bandé les yeux, attaché les poignets dans le dos avec des rubans de satin, et tout fait pour exacerber mes sens.

Dessous bleu-ciel, envie de bleu du ciel, d'évasion, d'eau. Gabriel, sur un coup de tête, m'avait emmenée à la mer, et j'avais pu profiter de la plage hors saison. Le vent, le bruit des vagues, l'odeur du sable... je m'étais faite chatte au soleil d'automne, je savais que mon mâle appréciait.

Le noir avait été tout à l'opposé du deuil : j'étais devenue provocante, pour des heures de séduction, à explorer de nouveaux désirs jusque là gardés secrets. Me révéler, oser et célébrer la vie, telle était l'idée. J'avais senti la voix grave de mon homme troublée, tandis que je lui dévoilais guêpière, porte-jarretelles et bas...

Dans cette indécente progression était ensuite venu le rouge. Imprudente, j'avais encouragé de délicieuses tortures, recherchant dans ces expériences brûlantes une nouvelle liberté. Mon tortionnaire m'avait promis ces instants infimes où l'on oublie tout, et il avait tenu parole.

Le bleu-vert avait marqué un retour aux confidences. J'avais besoin parfois de murmures, de mots doux, avant ces silences rassurants où il n'est plus besoin de parler. J'avais trouvé, en écoutant bien, quelques notes de sérénité... Puis nous nous étions endormis, corps rapprochés, doigts emmêlés, profitant d'une courte sieste.


Et il y avait eu « aujourd'hui ». Je ne portais rien, sous ma robe longue en tissu Liberty. Sous ces fleurs de toutes les couleurs, j'étais nue, confiant à Gabriel qu'avec lui, je me sentais acceptée « absolument » : il comprenait et aimait en effet toutes mes nuances.

Je m'étais laissée aller sous ses mains, lui offrant mes courbes. Les heures avaient passé. Nous avions envie de prolonger cette complicité... j'étais restée dans ses bras pour la nuit, malgré ce que nous avions convenu depuis plusieurs mois.


6h30. Bientôt, le soleil peindrait le ciel en bleu marine, rajoutant un peu plus tard quelques touches de mauve sombre, avant de se fondre en teintes plus douces, roses, dorées et turquoise. Seule éveillée, je profitais de l'obscurité calme, songeant à cette « première nuit », marquée d'un sentiment nouveau...

 

 


Publié par steph
Ecrire un commentaire


If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.
 
Commentaires#20 Posté le 08.08.2012 04:14:28 par (10 posts)

Re: Concours d'écriture érotique 2012 - texte 19 d'Ysalis K.S.

Euh....
Oui, sûrement. :P

(Je ne suis pas certaine que ce commentaire soit au bon endroit, en plus d'être difficilement lisible.)

Ysalis K.S.

Commentaires#19 Posté le 01.08.2012 14:22:50 par (10 posts)

CYSsZvbhenSYEXGb

qHJFQ8 <a href="http://swakaftfqntj.com/">swakaftfqntj</a>

Commentaires#18 Posté le 01.08.2012 05:46:53 par (10 posts)

Alpdsspg

Je ne re9agis que bien tard e0 cette histoire d'e9lagage car toute l'affection que j'ai pour le Cowboy m'empeachait juquse le0 d'y aller de mon trait venimeux. Mais je n'en puis plus de me tenir les cf4tes. Non pas en voyant le massacre e9honte9ment perpe9tre9 sur ce pauvre tilleul qui a connu de bien meilleurs jours si mes souvenirs sont bons, et a e9te9 flamboyant jadis. (Meame si j'ai quitte9 notre verte Basse-Courge pour les plages marseillaises depuis des anne9es, je me rappelle de ce qu'est un arbre, un vrai. Et c'est pas e7a.) Point de compassion de ma part pour la Nature donc, mais juste un sourire en coin en imaginant notre Cowboy flageolant et serrant les dents. La moquerie est facile, certes, et c'est bien tendrement que je la lui livre aujourd'hui mais un peu tordue de rire quand meame, que mon ancien Maeetre Ioda veuille bien me pardonner. Lui que j'ai toujours vu tout-puissant et sfbr de lui, alors force9ment Mais je m'en retourne, maintenant que j'ai de9verse9 mon fiel, vers mon petit elfe qui s'impatiente dans son transat et m'aime, lui, non pas pour mes qualite9s de paysagiste, mais pour l'amour (et les biberons) que je lui donne.

Commentaires#17 Posté le 11.07.2012 23:06:28 par (10 posts)

Superbe écriture

On en veut encore ...trop court !
On a tous envie d'échapper à une vie monotone ....Nel

Commentaires#16 Posté le 06.06.2012 06:47:17 par (10 posts)

Re: Concours d'écriture érotique 2012 - texte 19 d'Ysalis K.S.

J'ai aimé, ce texte est tout en nuances, finesse, délicatesse, féminité. C'est dommage que ce soit une nouvelle. J'imagine plusieurs chapitres écrits avec cette sensibilité.
Merci

Commentaires#15 Posté le 25.05.2012 10:58:59 par (10 posts)

Je vous prie de m'excuser...

Non, mon souhait n'est pas de rester "anonyme" lol alors je corrige vite en ajoutant que je conserve encore aujourd'hui, la lecture de votre écrit érotique dans mes pensées au quotidien ...Au plaisir de vous relire tr??s bientot (ici ou ailleurs...).
Tilou.

Commentaires#14 Posté le 24.05.2012 18:30:47 par (10 posts)

Re: Concours d'écriture érotique 2012 - texte 19 d'Ysalis K.S.

Merci à vous, lectrice anonyme ! :)

Ysalis.

Commentaires#13 Posté le 22.05.2012 12:04:42 par (10 posts)

touchée...

Oui, à la lecture de votre nouvelle, je l'ai été! Tant de douceurs, de sensualité dans votre écrit...Et puis il est vrai que, pour moi aussi, la couleur tr??s variables de mes sous-vétements est révélateur de mes envies, de mes attentes et de mes désirs du moment...je me suis sentie tr??s proche de votre pensée...tendrement, je vous souhaite une bonne journée ch??re Ysalis.

Commentaires#12 Posté le 18.05.2012 03:26:11 par (10 posts)

Re: Concours d'écriture érotique 2012 - texte 19 d'Ysalis K.S.

Merci beaucoup !
Ce message me touche, sinc??rement... et me donne envie de continuer à travailler.


Ysalis K.S.

Commentaires#11 Posté le 15.05.2012 17:48:03 par (10 posts)

Tendresse et volupté

J'aime beaucoup votre courte nouvelle.

Elle est pleine de tendresse et toute en nuances, ainsi que vous l'écrivez.

L'écriture est belle et cette rencontre du regard et du toucher sur le papier est réussie.

Je vous dis le mot de Cambronne pour le concours!

Marie Godard