Newsletter
Inscription à la newsletter
Newsletter

Installez le plugin Flash9 pour voir l'animation

sextoys

Jeux pour adulte

Art érotique

  Inscrivez vous à notre flux RSS







Banniere 468x60Découvrez notre partenaireBanniere 468x60
Blog Galeries des artistes » Découvertes internet » Errances libertines : un couple, un blog (interview)
07.05.2010 17:57:04
Il y a quelques temps, un passage sur la plateforme de blogs erog m'a menée jusqu'à Errances libertines en rose et noir, le blog d'un couple, M. Noir et Mlle Rose, que j'ai découvert avec intérêt. Contact pris, M. Noir et Mlle Rose ont accepté de répondre à mes questions et de présenter leur blog...

 

 

Errances libertines en rose et noir

 

Neoplaisir : Vous tenez depuis quelques mois un blog nommé Errances libertines en rose et noir. Pourriez-vous tout d'abord vous présenter et évoquer ce qu'est ce blog, ce qu'on y trouve ou pas, comment vous le concevez ?


M.Noir : Bonjour à vous et à vos lecteurs, j’ai pris ma plus belle plume pour vous répondre, particulièrement flatté que notre blog ait pu retenir votre attention malgré sa jeunesse (3 mois d’existence seulement). Nous sommes un couple jeune (j’ai 31 ans et Mlle rose 27 ans) et novices libertins. Nous sommes ensemble depuis 6 ans et toujours follement amoureux l’un de l’autre. Nous avons récemment décidé d’explorer de nouveaux terrains de jeux sexuels. Nous avons ouvert le blog suite à notre première sortie en club libertin. Pour garder des souvenirs précis de ces moments intimes tout d’abord, mais aussi et surtout pour pouvoir comparer nos ressentis de la soirée en écrivant chacun  sa vision d’un même événement. Cette partie du blog est malheureusement encore en chantier pour des raisons personnelles, Mlle a eu très peu de temps pour écrire et n’a complété que quelques articles.


Ce blog est donc avant tout très égoïste, il n’est qu’un album souvenir et un moyen de communication de notre couple. Au grand damne des voyeurs il n’y aura pas de photos intimes de nous. Essentiellement des récits de notre vécu personnel. Et depuis que nous avons quelques lecteurs fideles, nous avons élargis le blog à nos coups de cœurs (films, lectures, sextoys …) tournant autour de la thématique libertine.

 

Cette orientation a été choisie aussi car nous ne voulions pas être un énième blog libertin comme on en trouve par dizaine sur le net, et surtout pas un blog d’exhibition. Nous voulions y mettre ce que nous n’avions pas pu trouver lorsque nous avons commencé à nous intéresser au libertinage, a savoir des expériences vraies, faites de doutes, d’hésitations, de ratages, tous ces petits détails qui font qu’on avance dans la vie et qui nous font grandir et prendre de l’assurance.


Mlle Rose : Lorsque M. Noir m'a annoncé qu'il voulait mettre noir sur blanc nos réflexions sur le libertinage après seulement une soirée, qui ne fut du reste pas une réelle réussite, cela m'a beaucoup étonnée. En effet, il est habituellement très discret sur ses sentiments. J'ai beaucoup de mal à savoir ce qu'il pense et ressent sincèrement. Il souhaitait que ce blog soit une sorte de journal intime de notre libertinage qui aiderait les couples comme nous qui ont eu du mal à trouver leur voie. C'est donc tout naturellement qu'il m'a demandé d'y participer en insérant mes impressions et ressentis.

Ce blog est donc un moyen d'avoir accès aux sentiments et envies que M. Noir préfère écrire que dire. Après tout, pourquoi pas, ce fût l'occasion de découvrir beaucoup de choses ! 


 

Neoplaisir : Il y est essentiellement question de libertinage. Dans un billet récent, vous évoquez un épisode d'une série télévisée en écrivant : « tout l’épisode s’articule autour de l’amour libre, du libertinage et de l’adultère, toutes ces notions étant apparemment malheureusement identiques dans l’esprit du scénariste ». Comme je pense que les termes risquent d'être identiques pour bien d'autres personnes que pour le scénariste, pourriez-vous définir ce qu'est, du moins en ce qui vous concerne, le libertinage et ce qu'il n'est pas ?

 

M. Noir : Au delà du grand public ignorant du milieu libertin, il y a aussi des gens qui fréquentent ce milieu pour de mauvaises raisons. La principale, faire plaisir à son conjoint quitte à se faire du mal. Malheureusement pour ces personnes, le couple à du mal à résister à une telle démarche.

 

Pour libertiner, il faut déjà et avant tout être sûr de son couple, de ses sentiments envers son/sa partenaire. Le libertinage n'est pas une solution à un couple qui bas de l'aile, car au contraire il faut être très proche l'un de l'autre pour pouvoir accepter de le/la voir dans les bras d’un/une autre, y prendre du plaisir, énormément de plaisir, mais un plaisir différent de celui qu’on a ensemble.

 

Il est facile de penser que le libertinage ne soit qu’une forme d’adultère autorisé. Pour nous la différence est essentiellement basée sur le mensonge et le respect des partenaires. En libertinage tout est clair, les règles du jeu sont définies au préalable, quelles que soient les pratiques (échangisme, mélangisme …), tout le monde est consentant et libre de ses choix. En adultère il y a mensonge, tromperie. Si on pratique quelque chose que l’autre ne connaît pas ou ne veut pas, ce n’est plus du libertinage à notre sens.

 

Il faut voir aussi que le libertinage déborde aussi indirectement sur nos vies. Mlle Rose a énormément gagné en confiance en elle, elle s’affirme beaucoup plus y compris dans son travail. Nos tenues vestimentaires ont changé aussi, plus soignées, nous essayons d’être dans un esprit de séduction permanent. Même notre chambre a été transformée en coin câlin de club libertin avec tentures baroques et draps en satin. Le libertinage c’est un véritable état d’esprit et un art de vivre pour nous.


Mlle Rose : le libertinage, c'est accepter que même la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu'elle a - cette réflexion s'applique aussi aux hommes - Or ceci ne comble pas toujours son ou sa partenaire. Pourquoi frustrer quelqu'un et risquer de faire de lui ou elle un volcan prêt à exploser ? C'est dans la nature humaine de chercher s’il y a mieux ailleurs. Alors ne soyons pas hypocrites et laissons la nature faire ! Bien entendu, cette façon de penser n'est pas naturelle, on a tous un côté jaloux possessif. Personnellement, j'en suis arrivée à cette conclusion lorsque j’ai voulu assouvir mon envie de sexe avec une femme. Si je pensais à ça M. Noir devait certainement avoir aussi ce type d’envies, alors pourquoi ne pas assouvir notre curiosité?  

 

Neoplaisir : Un événement majeur de vos pérégrinations libertines a été le premier trio avec une femme et la confirmation de la bisexualité de Mademoiselle Rose. Comment se vit la bisexualité de sa compagne ? Comment l'expérience s'est-elle construite en amont ?

 

M. Noir : Mlle Rose a toujours eu une attirance physique pour les femmes. Elle regarde tout autant, si ce n’est plus les femmes que les hommes dans la rue par exemple. C’est très plaisant, ça nous permet de discuter plus librement qu’un couple traditionnel des personnes qui nous séduisent. Mais le passage à l’acte a été long. Il a déjà fallu le temps à Mlle Rose de passer psychologiquement du simple fantasme à l’expérimentation. Nous avions trouvé assez facilement une fille pour un trio sur le net mais ce n’était pas le moment. Puis quand elle s’est sentie prête nous avons eu beaucoup de déconvenues, des faux rendez vous, des hommes qui se font passer pour des femmes ... Bref un an de recherche infructueuse pour enfin trouver la perle rare du libertinage, la femme seule bi !

 

Le trio ayant été longuement préparé, s’est très bien passé, tout en douceur et sensualité, ce grâce à une partenaire qui a su être à notre écoute et complice de nos jeux coquins. Au final c’est plus moi qui ai eu des doutes, surtout de la voir prendre autant de plaisir avec une femme pour la première fois, j’ai eu longtemps la hantise qu’elle se soit révélée à sa vraie nature, être lesbienne. Mais non, nous sommes toujours ensemble, elle apprécie plus les femmes que les hommes, ce qui complique et limite forcement notre libertinage puisqu’il ne nous n’est pas encore possible de coquiner avec des couples sans créer de frustrations chez nos partenaires de jeu. Nous évoluons doucement sur ce sujet.

 

Je ne vais pas me plaindre du fait que nous faisons essentiellement des trios avec des femmes seules, mais j’ai toujours des remords à être le principal centre d’attraction de la soirée, je n’arrive pas à pratiquer un libertinage égoïste basé sur mon seul plaisir.


Mlle Rose : J'ai mis du temps à m'avouer que j'étais bi, heureusement M. Noir, qui sait mieux que moi ce dont j'ai besoin, était là et m’a aidée à assumer ma bisexualité! M. Noir a passé des jours et des nuits pour trouver une femme qui me ferait vivre ma première expérience. Il a été formidable. Et puis le grand jour est arrivé, j'ai découvert l'intimité d'une autre femme, les caresses entre femmes, je ne pouvais plus la quitter des yeux. Ce fut extraordinaire. Et je pensais que M. Noir pensait la même chose mais plus tard en lisant le blog, j'appris que les sentiments de M. Noir sur ce premier trio n'étaient pas si limpide et simple. Sur le coup, il n'avait pas osé me les exposer aussi clairement, certainement pour ne pas casser l'euphorie dans laquelle je me trouvais.


 

Neoplaisir : Toujours à propos de ce billet, vous écrivez sans concession votre ressenti, le sentiment d'exclusion, la jalousie même. On a ainsi en tant que lecteur de votre blog véritablement l'impression de toucher du doigt une expérience réelle, une vie humaine, avec ses craintes, ses sentiments... La sincérité, le dire de l'intime, un choix d'écriture ?

 

M. Noir : Un choix d’écriture, c’est exactement ça. Nos récits sont écrits dans la foulée de nos expériences, souvent d’une traite et sans retouche. Surtout sans enrobage, sans fausse pudeur et sans détour. Le but est de faire partager un parcours initiatique dans le libertinage, pas d’écrire un roman présentant une version idéalisée ou idéaliste.

 

Comme tout couple, nous avons nos doutes nos engueulades, nos joies, nos bonheurs intenses. Nous voulions laisser une trace de tout ça, surtout pour tous les débutants ou simplement les curieux et les ouverts d’esprit, car c’est ce qui nous a manqué lorsque nous avons débuté.

 

Mais tout cela évolue aussi avec nous. Si les premiers écrits étaient très crus, quasi cliniques, ils sont désormais plus en pudeur, les moments intimes nous les gardons pour nous lorsqu’ils ont eu une saveur particulière. Il y a eu une rencontre sur laquelle je n’ai pu écrire un mot, parce qu’elle était au dessus des autres, elle est en train d’évoluer en véritable amitié, en complicité à trois, c’est magique, indescriptible et beaucoup trop personnel pour être partagé avec quiconque. Ce qui nous intéresse avant tout c’est le coté psychologique de notre démarche, de pouvoir aussi comparer l’avant et l’après. Tous ces petits détails que le temps efface vite, toutes ces pensées du moment, nous les auront gardées, pour nous pour plus tard (qu’il sera amusant de relire tout ca dans 10 ans comme un vieil album photo plein de poussière trouvé au grenier).

 

Si cela peut servir à quelqu’un tant mieux. Mais nous mettons bien en garde le lecteur de notre blog dans notre présentation. Ce blog n’est ni du prosélytisme, ni l’apologie du libertinage. Nous nous y complaisons, mais ce n’est clairement pas une démarche simple et accessible. Encore moins sans conséquence, sur le plan du couple, des sentiments, mais aussi de la protection face aux MST par exemple… Le risque fait partie du jeu. Libre à chacun de décider se qu’il veut faire, notre blog se veut juste un reflet vrai et sans fard de notre vécu. Et puis nous voulons aussi lutter à notre manière contre toutes ses émissions racoleuses à la télévision sur le libertinage, les aprioris des autres, tout ce qui donne une image complètement faussée de ce milieu dans laquelle nous ne nous reconnaissons pas et qui oblige une majorité de libertins à vivre dans l’ombre et je pense que beaucoup en souffrent.

 

 

Neoplaisir : Pourquoi cette citation de Stephen King « Quelqu’un finira bien par découvrir ceci un jour ou l’autre. Cela me semble d’autant plus probable qu’il est tout à fait dans la nature humaine d’ouvrir un cahier marqué JOURNAL INTIME, […]. Alors oui, cette histoire sera probablement lue. La vraie question, cependant est de savoir si on me croira. Très certainement pas, mais c’est sans importance. Ce qui m’intéresse n’est pas d’être cru mais d’être libre. Et j’ai découvert qu’écrire pouvait donner ça, la liberté. », en tête de votre blog ?

 

M. Noir : Cette citation est apparue très récemment. Je lis ce livre actuellement, c’est un livre d’histoires d’horreur, en aucun cas traitant du libertinage. L’histoire d’où est tirée cette citation parle d’une rencontre avec le diable, c’est assez ironique finalement d’avoir choisi cela pour introduire le blog, mais je ne le savais pas lorsque j’ai choisi cette citation. Ces mots m’ont particulièrement touché à leur lecture et je les ai immédiatement cités en prélude au blog sans savoir de quoi il en retournait. Je n’avais jamais réussi à mettre des mots de manière concise sur le pourquoi de ce blog. J’avais abandonné cette tentative de résumé introductif et voila que ca m’est tombé dessus comme une évidence. Tout y est, le journal intime, la nature humaine, le fait d’écrire pour nous avant tout et pour le plaisir d’écrire.

 

Certaines personnes se poseront aussi la question du pourquoi du libertinage, pratique marginale et décriée. Et bien voila nous sommes libertins parce que c’est notre nature, nous nous sommes révélés à nous même, nous avons enfin trouvé un équilibre, une place dans une communauté. Nous vivons tout simplement et nous voulons le faire librement.


Mlle Rose : Nous avons découvert que vivre en respectant et prenant en compte les envies des autres étaient extrêmement épanouissant. Le libertinage nous apprend à vivre en harmonie dans notre couple mais aussi avec ceux et celle qui nous entourent. Écouter son ou ses partenaires n'est pas un exercice simple mais le jeu en vaut la chandelle !

 

M. Noir : Et puis franchement nous sommes les premiers à avoir encore du mal à réaliser tout ce qui se passe dans notre vie, je ne croirais pas quelqu’un me racontant mot pour mot ce que nous sommes en train de vivre actuellement, alors cette citation est parfaitement opportune.

 

Enfin nous sommes tous les deux de grands lecteurs, commencer le blog par une citation était une évidence.

 

 

Neoplaisir : Votre blog comporte une partie culturelle avec recommandation de livres, évocation de films. Pour nos lecteurs, pourriez-vous donner quelques titres de livres qui vous ont plu et pourriez-vous nous dire pourquoi ?

 

M. Noir : En première lecture je recommanderai «  la philosophie dans le boudoir » de Sade. C’est à cette époque que le libertinage a été défini, il me semble important de savoir ce qu’englobe ce mot, devenu à la mode, mais si galvaudé de nos jours. Et puis ne le cachons pas, niveau littérature érotique, on a rarement fait mieux depuis.

 

Les livres d’Agnès Giard sur les sexualités hors normes et le Japon nous plaisent énormément aussi. Parce qu’ils sont très biens écrits et illustrés, mais aussi parce que nous adorons le Japon, un pays qui nous fascine et ou nous nous rendons régulièrement. Le blog aurait dû accueillir une section libertinage au japon, malheureusement notre dernier voyage a du être annulé suite à l’éruption volcanique en Islande. Mais ca n’est que partie remise, nous espérons pouvoir faire quelques sorties libertines dans ce pays au printemps 2011.

 

Coté films rien ne nous a semblé réellement probant sur le sujet du libertinage, passez votre chemin si vous cherchez du réalisme.

 

Et n’oubliez pas les blogs. Certainement les meilleures lectures pour appréhender le libertinage. Autant de visions et de manières de le raconter que de blogs.

 

En conclusion nous souhaitons remercier nos lecteurs, nous espérons pouvoir écrire encore longtemps, cette activité est fort plaisante. Et si le blog a pu contribuer à vous divertir ou à vous apprendre un petit quelque chose, nous en serons ravi.

Bonne lecture à celles et ceux qui vont découvrir le blog via cette interview et peut être au plaisir de vous rencontrer un jour dans un club libertin.

 

 

Merci à vous deux !

 

Url du blog :  http://rose-et-noir.erog.fr/



Publié par steph
Ecrire un commentaire


If you have trouble reading the code, click on the code itself to generate a new random code.